Des astuces et des conseils pour la cuisine

Quelle huile choisir pour vos préparations ?
Cuisine

Quelle huile choisir pour vos préparations ?

Assaisonnement, cuisson, friture… Les huiles sont des produits indispensables pour cuisiner. Elles contribuent au bon fonctionnement de l’organisme grâce à leurs acides gras. Leurs goûts, leur prix diffèrent selon leur composition. Il est essentiel de bien choisir son huile en fonction des recettes à réaliser.

Les meilleures huiles pour votre santé

Pépin de raisin, de noix, d’olive, de colza, de tournesol, de sésame, de chanvre, il existe une multitude d’huiles sur le marché. Quelques-unes sont plus utilisées que d’autres. Les Français consommaient principalement de l’huile de colza, d’olive et d’arachide jusqu’en 1960. Aujourd’hui, l’huile de tournesol reste la plus prisée avec l’huile d’olive. Les huiles ne possèdent pas toutes la même valeur énergétique. Il ne faut pas s’en priver, mais il faut les consommer avec modération suivant leur teneur en calorie. Toutes les huiles ont leur propre saveur et elles peuvent agrémenter un plat, une salade, un dessert. L’huile de colza est un excellent choix. Pour la friture, l’huile d’olive est parfaite, car elle supporte bien les températures élevées de 200°.

A lire aussi : La sélection gastronomique du Ponant

  • Il y a tellement de sortes d’huiles qu’il n’est pas toujours facile de faire le bon choix.
  • Il est conseillé d’acheter une huile dans un contenant foncé, elle s’oxydera moins à la lumière.
  • L’huile d’olive, sa réputation n’est plus à faire, riche en acides gras mono-insaturés, elle est bonne pour la santé.

Si vous voulez une huile qui a du goût, opter pour une huile d’olive vierge. L’huile de sésame est parfaite pour la cuisine asiatique, elle est riche en oméga 6. L’huile d’arachide résiste à la chaleur. L’huile de noix est idéale pour les salades, mais elle ne doit pas être chauffée. L’huile de colza reste la plus polyvalente : pâte à crêpe, gâteau, pour assaisonner, pour faire revenir des légumes, elle est excellente. Vous avez désormais un large choix pour vos prochaines recettes.

Les huiles à éviter pour une alimentation équilibrée

En plus de l’huile de palme, il est aussi recommandé d’éviter les huiles hydrogénées ou partiellement hydrogénées. Ces huiles subissent un processus qui les rend solides à température ambiante afin de prolonger leur durée de vie et faciliter leur utilisation dans la préparation des aliments transformés. Ce traitement modifie la structure chimique des acides gras insaturés en acides gras trans, qui sont encore plus nocifs pour notre santé que les graisses saturées.

A lire aussi : 5 recettes légères et gourmandes pour se régaler avec la cancoillotte

Les experts conseillent donc d’être vigilant lors du choix des produits alimentaires et de lire attentivement les étiquettes pour éviter ces huiles peu recommandables. Au contraire, il est préférable d’opter pour des huiles végétales naturelles non raffinées, telles que l’huile d’olive extra vierge, l’huile de colza bio première pression à froid, ou encore l’huile d’avocat pressée à froid.

Celles-ci ont été prouvées comme étant bénéfiques pour notre organisme grâce aux nombreux acides gras qu’elles contiennent tels que :

Elles sont aussi riches en antioxydants tels que la vitamine E, qui protègent contre le stress oxydatif.

Choisir une bonne qualité d’huile dépendra avant tout du mode et de la fréquence d’utilisation, mais aussi de sa provenance. Les huiles pressées à froid sont une bonne option car elles conservent toutes leurs propriétés nutritionnelles, mais vous devez rester vigilant quant au choix des ingrédients pour limiter les apports en graisses saturées et privilégier les huiles riches en acides gras insaturés et polyinsaturés tels que l’huile d’olive ou l’huile de colza bio première pression à froid.

Comment conserver ses huiles pour une meilleure utilisation

Une fois que vous avez choisi l’huile qui convient le mieux à vos besoins et à votre mode de vie, il faut les stocker correctement afin d’éviter toute perte de leurs propriétés bénéfiques.

Il est recommandé d’acheter des huiles dans des contenants opaques, car cela réduit considérablement leur exposition à la lumière directe du soleil. Si possible, optez pour des bouteilles en verre foncé ou opaque plutôt qu’en plastique transparent.

Stockez vos huiles végétales dans un endroit frais et sombre. La température idéale se situe entre 12°C et 16°C. Évitez toutefois de placer les bouteilles près d’une source de chaleur comme une fenêtre exposée au soleil ou près du four, par exemple.

Assurez-vous aussi que les bouchons soient bien fermés après chaque utilisation afin d’éviter l’exposition excessive aux éléments extérieurs. Cela peut aider à prévenir l’oxydation prématurée.

Respectez les dates limites indiquées sur chaque flacon. Une fois entamées, certains types d’huile ont tendance à mal vieillir rapidement : c’est le cas notamment pour l’huile de lin ou l’huile de germe de blé. Si vous ne les utilisez que très occasionnellement, préférez des plus petits flacons pour éviter un gaspillage inutile.

Bien conserver vos huiles végétales est essentiel non seulement pour garantir leur qualité nutritionnelle, mais aussi pour optimiser leur durée de vie. En suivant ces conseils simples et pratiques, vous pouvez assurer une utilisation optimale des huiles dans votre alimentation quotidienne.