Des astuces et des conseils pour la cuisine

Cuisine

Quels sont les avantages du bio ?

La mode éthique, responsable et durable est l’une des préoccupations majeures des Français. Et pour cause, on commence à se rendre compte qu’il devient urgent de consommer moins, mieux et de manière durable. Pour y répondre, de nombreuses marques pionnières se sont déjà engagées pour proposer des vêtements et autres accessoires green. Une application, Good On you, permet d’ailleurs de classer les marques fonction de leur bilan environnemental et éthique, de leur gestion des ressources naturelles et de leur engagement envers la cause animale notamment. Un engagement qui va encore plus loin, jusque dans nos assiettes. Ces dernières années, on constate en effet un accroissement fulgurant de l’agriculture biologique et l’interdiction de nombreuses substances à l’image du dioxyde de titane qui est interdit des denrées alimentaires au 1er janvier 2020. Tout comme c’est le cas de cette obligation réglementaire qui impose pour les repas servis en restauration collective qu’ils soient composés de produits de qualité et durables et d’au moins 20 % de produits biologiques au plus tard le 1er janvier 2022. Sans doute, l’étude scientifique qui met en avant l’impact positif de l’agriculture biologique sur la santé, le bien-être et la préservation de l’environnement. Les scientifiques mettent en avant les bienfaits des produits bio, mais quels sont-ils ? Éléments de réponse. 

Les produits bio et le gâchis

L’objectif est de produire moins, mieux, de lutter en partie contre le gâchis alimentaire. Selon une étude récente de l’ADEME, 18 % de la production alimentaire destinée à la consommation humaine est jetée sans être consommée chaque année (32% au niveau de la production agricole, 21% au niveau de la transformation, 14% à l’échelle de la distribution, 14% pour la restauration tant collective que commerciale et 19% pour la consommation à domicile). Un paradoxe alors qu’une personne sur six souffre de malnutrition dans le monde. En consommant des produits bio, on consomme des aliments plus savoureux, dont les arômes émoustillent les papilles, riches en vitamines, en minéraux et en anti-oxydants … et donc on jette beaucoup moins.

A voir aussi : Bienfaits et valeur nutritionnelle des nems : sont-ils un choix sain ?

Les produits bio et l’environnement

L’un des principaux objectifs de l’agriculture biologique est de mettre en place des pratiques de cultures durables, plus respectueuses de l’environnement. Et pour cause, elles permettent de produire des aliments de qualité tout en favorisant la biodiversité, le bien-être animal. En outre, l’agriculture biologique protège les sols et limite l’érosion. Par le choix des variétés adaptées aux conditions locales, le bio nécessite moins d’irrigation et donc moins d’eau contrairement à des monocultures intensives comme le maïs en l’occurrence. Certains producteurs vont encore plus loin en privilégiant les circuits courts, une manière d’aller encore plus loin en minimisant l’impact sur le réchauffement climatique.

Les produits bio et l’obésité

L’obésité est un excès de masse grasse qui entraîne de nombreux troubles sur la santé, le bien-être mais surtout, qui peut réduire l’espérance de vie. Des chercheurs canadiens ont même mis en avant que l’obésité peut fausser les résultats de prélèvements sanguins de routine, ce qui pose alors un problème pour poser un diagnostic. Si ses causes restent complexes, il n’en reste pas moins que l’alimentation y joue un rôle prédominant et que le nombre d’obèses a plus que depuis 1980 ! En 2015, plus d’un homme sur deux et en surpoids et presque une femme sur deux, chez les enfants (âgés entre 6 et 17 ans) le surpoids et l’obésité touche 16 % des garçons et 18% des filles. Les consommateurs de produits issus de l’agriculture biologique y sont alors moins exposés de par leurs habitudes alimentaires plus saines (alimentation composée de fruits, de légumes, de graines, de légumineuses notamment). Une autre manière de lutter contre ce fléau qu’est devenue l’obésité.

A lire également : Recette tiramisu framboises : dessert léger et facile à réussir

Les produits bio et l’exposition aux pesticides

Les produits issus de l’agriculture sont beaucoup moins exposés aux pesticides que ceux produits par l’agriculture conventionnelle. Bien entendu, le nombre de substances phytosanitaires homologuées en France pour une utilisation en agriculture biologique est largement inférieur à celui de l’agriculture conventionnelle : cela représente un pesticide sur 5. Mais surtout, ils sont de source naturelle, exit les principes actifs de synthèse. Les substances utilisées présentent aussi l’avantage de se dégrader plus vite que leurs homologues de synthèse, leurs traces dans les aliments consommés sont donc très faibles. Consommer des produits issus de l’agriculture biologique permet alors de réduire l’absorption de pesticides, c’est donc plus sain pour la santé.

Adopter la slow fashion, manger bio, c’est être engagé pour notre santé, développer des emplois positifs tout en protégeant la planète. En somme c’est avoir une certaine vision du monde tout simplement.  

Les produits bio et la qualité nutritionnelle

Au-delà de la réduction de l’exposition aux pesticides, une autre qualité indéniable des produits bio est leur meilleure qualité nutritionnelle. En effet, les aliments issus de l’agriculture biologique contiennent en moyenne plus d’antioxydants, ces substances capables de protéger notre organisme contre les radicaux libres qui peuvent altérer nos cellules et favoriser certaines maladies comme le cancer ou le vieillissement prématuré. Les produits bio possèdent aussi une teneur accrue en vitamines et minéraux. Cette différence s’explique par un mode de culture plus respectueux du sol qui permet à celui-ci d’être plus riche en nutriments.

D’autres études viennent renforcer cette hypothèse : ainsi, une enquête menée par l’université de Newcastle auprès d’une trentaine d’études comparant la qualité nutritionnelle des produits bio et non-bio a permis de conclure que les légumes issus de l’agriculture biologique contiendraient 20% à 40% de nutriments supplémentaires.

Au-delà des chiffres bruts, nous pouvons observer visuellement la différence entre deux pommes : celles produites selon les critères stricts du label AB sont souvent moins calibrées mais aussi plus colorées avec une vraie saveur fruitée. Cette supériorité nutritionnelle profite donc aux consommateurs adeptes du Bio.

S’il n’y avait qu’une seule raison pour passer au bio, c’est celle-là… la santé dans votre assiette !

Les produits bio et l’impact sur l’économie locale

Les avantages du bio ne se limitent pas seulement à la santé de notre corps et de l’environnement : les produits bio ont aussi un impact positif sur l’économie locale. En effet, en achetant des aliments issus de l’agriculture biologique, nous contribuons à soutenir les producteurs locaux et à préserver leur savoir-faire.

En faisant le choix d’acheter des produits bio, vous optez pour une consommation responsable qui permet aux agriculteurs locaux de vivre dignement. Cela est d’autant plus important que ces derniers font souvent face aux prix bas pratiqués par les grandes surfaces qui imposent leurs conditions tarifaires au détriment des exploitants agricoles. Lorsque les consommateurs achètent directement auprès des producteurs ou dans les magasins spécialisés en produits biologiques, ils évitent ainsi toute forme d’intermédiaires inutiles qui réduiraient encore la marge bénéficiaire des petits paysans.

Acheter local, c’est non seulement participer activement au développement rural, mais aussi favoriser la création d’une économie circulaire où chacun trouve son compte : le producteur vend ses produits directement sans intermédiaire ; le consommateur sert sa propre communauté tout en ayant accès à une alimentation saine et respectueuse de l’environnement ; et finalement, il participe activement à la dynamisation économique du territoire.

Pour toutes ces raisons, choisir le bio n’est pas simplement changer son régime alimentaire, mais aussi changer ses habitudes de consommation afin de soutenir une agriculture locale durable et respectueuse de l’environnement.