Des astuces et des conseils pour la cuisine

Production de cidre en France ,quelle région en produit le plus
Actu

Production de cidre en France ,quelle région en produit le plus ?

La production de cidre est une tradition ancienne en France. Les pommes à cidre sont cultivées dans de nombreuses régions, mais certaines se démarquent par leur production importante. Dans cet article, nous allons explorer les différentes régions de France qui produisent du cidre et voir laquelle d’entre elles en est la productrice la plus importante.

Les régions productrices de cidre en France

Aujourd’hui, la production de cidre est une industrie importante en France. Les principales régions productrices de cidre sont la Bretagne, la Normandie, et le Pays Basque. La production de cidre est également présente dans d’autres régions de France, mais à une échelle plus modeste.

A découvrir également : Les clés indispensables pour maîtriser les techniques de cuisine

Normandie

La Normandie est sans doute la région la plus connue en tant que producteur de cidre normand en France. Cette région historique est divisée en deux parties : la Basse-Normandie et la Haute-Normandie. La Basse-Normandie, en particulier, est célèbre pour sa production de cidre. La région est réputée pour son climat océanique doux et humide, qui convient parfaitement à la culture des pommes à cidre. En plus de la production de cidre, la Normandie produit également d’autres boissons alcoolisées, comme le Calvados.

Bretagne

La Bretagne est une autre région importante de production de cidre. Elle est située sur la côte ouest de la France et est célèbre pour ses paysages côtiers et sa cuisine de fruits de mer. Le cidre breton est connu pour son goût sec et acidulé, qui le distingue des autres cidres. En plus de la production de cidre, la Bretagne est aussi célèbre pour son beurre salé et ses galettes.

A découvrir également : Les indispensables livres de recettes pour enrichir votre bibliothèque culinaire

Production de cidre en France ,quelle région en produit le plus

Pays Basque

Le Pays Basque est également une région reconnue en production de cidre. Elle est située dans le sud-ouest de la France, près de la frontière espagnole. La production de cidre y est étroitement liée à la culture basque. Le cidre basque est légèrement pétillant et se boit traditionnellement à partir d’un verre large appelé « txotx ». La saison du cidre basque débute en janvier et se termine en avril, avec des festivals de cidre organisés dans toute la région.

La production de cidre en France: la Normandie en tête

Bien que la Bretagne et le Pays Basque soient des régions importantes de production de cidre, la Normandie reste la région de France la plus importante en la matière. En effet, elle produit environ 70 % du cidre de France, ce qui explique qu’elle soit en tête de cette production.

Le cidre normand est produit à partir de variétés spéciales de pommes à cidre, comme la Michelin, la Bedan, la Petit Jaune et la Bisquet. Ces variétés sont cultivées spécialement pour la production de cidre et sont récoltées à la fin de l’été et au début de l’automne. Les pommes sont ensuite pressées pour obtenir un jus sucré qui est fermenté pour produire du cidre.

Par ailleurs, le cidre normand est considéré comme l’un des meilleurs cidres du monde en raison de son goût doux et fruité. Lorsqu’il est doux, il est servi frais et se marie parfaitement avec des plats sucrés comme les crêpes. S’il est brut, en revanche, il se marie mieux avec des plats salés comme les fruits de mer.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération.

Les particularités des cidres bretons

Passons maintenant aux particularités des cidres bretons, une autre région de France réputée pour sa production de cidre. En Bretagne, on trouve principalement deux types de cidre : le cidre doux et le cidre brut. Ces deux variations offrent des profils gustatifs distincts.

Le cidre doux breton est caractérisé par son goût sucré et fruité. Il est souvent consommé frais lors d’apéritifs ou en accompagnement de desserts. Sa teneur en alcool est généralement faible, ce qui contribue à sa douceur et à son accessibilité pour un large public.

Quant au cidre brut breton, il se distingue par son côté plus sec et acidulé. Avec une fermentation plus longue, il offre une palette aromatique complexe avec des notes plus prononcées. C’est un choix prisé pour accompagner les plats salés traditionnels bretons comme les galettes de sarrasin (ou crêpes salées) ainsi que les fruits de mer.

Pour produire ces délicieux cidres bretons, la région dispose d’un terroir propice à la culture des pommes à cidre. Les producteurs utilisent notamment différentes variétés telles que la Kermerrien, la Marie Ménard ou encore l’Echalotière afin d’obtenir des saveurs spécifiques et authentiques.

Saviez-vous que certains producteurs proposent aussi du cidre artisanal bio ? Une belle alternative pour les amateurs de produits respectueux de l’environnement.

Les défis de la production de cidre en France : concurrence internationale et changement climatique

La production de cidre en France ne se fait pas sans obstacles. Effectivement, l’industrie cidricole doit faire face à une concurrence internationale croissante. Des pays comme l’Angleterre, l’Espagne et les États-Unis sont aussi connus pour leur production de cidre de qualité et cherchent à conquérir le marché français. Cette concurrence pousse les producteurs français à innover constamment afin de maintenir leur position sur le marché national.

Le changement climatique représente un défi majeur pour la production de cidre en France. Les variations des températures et des précipitations peuvent avoir un impact significatif sur la qualité et la quantité des pommes produites chaque année. Les producteurs doivent s’adapter aux conditions changeantes en ajustant leurs méthodes agricoles et en choisissant des variétés plus résistantes au climat actuel.

Pour faire face à ces défis, certains producteurs ont adopté des pratiques durables telles que l’utilisation d’énergies renouvelables dans leurs installations ou encore la mise en place d’une gestion raisonnée de l’eau. Ces actions permettent non seulement d’améliorer l’empreinte environnementale de l’industrie cidricole française mais aussi d’accroître sa compétitivité face aux produits étrangers.

Malgré ces défis, on peut affirmer que la tradition du cidre en France reste solide et continue de se développer.